07 63 02 05 06

Les toitures des cultures anciennes, Nord 59, Liessies

DEVIS GRATUIT

Image du contenu

Toitures de la Chine antique

La civilisation chinoise s’est développée le long du fleuve Jaune et des réseaux fluviaux environnants. À l’aube de la civilisation, comme ailleurs dans le monde, les toitures de Chine étaient constituées de chaumes supportés par des murs de bois. Ces derniers furent ensuite remplacés par des murs de brique et de pierre avant que n’apparaissent, lors du règne de la dynastie Zhou (1046 – 256 av. J.-C.), les toitures en tuiles d’argile. Les toitures de la Chine antique combinaient des tuiles plates et des tuiles courbées. Les tuiles plates formaient la base de la toiture et les tuiles courbées en recouvraient les joints. Les tuiles d’avant-toit, quant à elles, avaient un dessus arrondi souvent décoré de motifs ou taillé en pointe pour faciliter l’écoulement de l’eau. Puisque les tuiles avaient tendance à se fissurer et à causer des fuites, on les superposait de façon à préserver l’étanchéité de la structure même si l’une d’elles se brisait. Au fil du temps, les Chinois ont perfectionné cette technique en augmentant le chevauchement jusqu’à 70 % pendant le règne de la dynastie Qing. Cette stratégie de chevauchement des matériaux de couverture peut paraître simpliste, mais ces cultures anciennes étaient sur la bonne piste. Pour preuve, les systèmes de toiture modernes sont tous basés sur la même stratégie de superposition des matériaux. Les techniques et les matériaux sont aujourd’hui plus sophistiqués, mais de nos jours, même les bardeaux de qualité supérieure utilisent la stratégie du chevauchement pour offrir une toiture plus résistante. Contactez toiture-jacquin pour tous vos travaux de couverture à Liessies.