07 63 02 05 06

Réparer et entretenir la toiture, Isère 38, Vaulnaveys-le-Bas

DEVIS GRATUIT

Importance de la réparation et de l'entretien d'une toiture

Entretenir sa toiture est toujours un bon calcul ! En effet, c’est indispensable à la protection de votre habitation. Examinez-la donc régulièrement afin de repérer les détériorations de matériaux occasionnées par les intempéries ou la prolifération de mousses et de végétaux. Vous devez intervenir pour repositionner un élément de couverture, remplacer une tuile ou nettoyer le toit ? Pas de souci ! Nous sommes à vos côtés à Vaulnaveys-le-Bas pour assurer la longévité de votre toiture, mais aussi de votre bâti.


Les réglementations de la réparation et de l'entretien d'une toiture

Concernant le changement d’un élément de couverture, référez-vous aux règles de l’art (normes, DTU, règles professionnelles, etc.), consultables sur afnor.org. En lotissement, relisez le règlement de copropriété. Celui-ci peut interdire l’emploi d’une solution particulière. La servitude du tour d’échelle : vous pouvez passer sur le terrain de votre voisin pour réaliser des travaux chez vous s'il n'existe pas d'autre solution d’accès. Cette servitude ne repose sur aucun texte et l'accord de votre voisin est nécessaire. À défaut, il faut saisir le juge pour obtenir un droit de passage temporaire. Toiture-jacquin est à votre disposition pour tous travaux de toiture à Vaulnaveys-le-Bas.


État des lieux, diagnostic, faisabilité de la réparation et de l'entretien d'une toiture

Le contrôle de la toiture se fait régulièrement, particulièrement dans les régions ventées ou montagneuses. L’examen aura lieu à la sortie de l’hiver et après des épisodes de fortes intempéries ou de grêle. Plusieurs points sont à vérifier : - Le déplacement de tuiles ou d’ardoises : la rouille des attaches métalliques, la force de la neige lors du dégel ou un vent violent peuvent déplacer ou arracher les matériaux, laissant la pluie s’infiltrer dans le bâtiment. - Une tuile ou une ardoise brisée : cela peut arriver à l’occasion d’un orage de grêle. Le gel peut aussi être responsable de l’éclatement de tuiles vieillissantes qui, devenues poreuses, se gorgent d’eau. - La présence de mousses ou végétaux grimpants : au-delà des atteintes à l’esthétique du bâtiment, leur prolifération peut dégrader les matériaux de couvertures mais aussi les soulever et engendrer des infiltrations d’eau. - Égouts, rives, faîtages, arêtiers, noues, entourages de cheminée, de fenêtres de toit ou de chien-assis : ce sont des points sensibles. L’étanchéité de ces éléments de raccordement de la couverture à la maçonnerie doit être régulièrement vérifiée. - L’état des systèmes de fixation des éléments (clous ou crochets). Pour repérer les dommages et les fuites : - Si vous pouvez contrôler l’état de la toiture depuis vos combles (combles non isolés), effectuez cette démarche par temps de pluie ou au contraire par grand beau temps. Vous pourrez ainsi repérer plus aisément les gouttes d’eau ou les rais de lumière passant entre les éléments. - Sinon, ce contrôle peut s’effectuer au sol à l’aide de jumelles ou en grimpant à hauteur de toit avec une échelle. Attention : - La dégradation des attaches ou des liteaux peut être due à l’humidité, généralement liée au manque de ventilation de la sous-face de couverture. Pensez à prévoir les systèmes de ventilation adéquats (Tuile chatière ventilée, faîtage ventilé, égout ventilé). - Comme tous les matériaux, les éléments de couvertures se détériorent au fil du temps. Si de nombreuses tuiles ou ardoises semblent dégradées, il faut penser à changer l’ensemble de la toiture. Nous sommes à votre disposition pour tous travaux de toiture à Vaulnaveys-le-Bas.


Précautions avant travaux de réparation et d'entretien de toiture

Suivez les prescriptions données par les fabricants pour choisir les matériaux de couverture adéquats et leurs accroches. Respectez également le temps d’action ou de séchage des produits. Équipez-vous du matériel de protection nécessaire aux travaux en hauteur : gants, chaussures de sécurité, lunettes de protection pour les travaux de découpe, échafaudage, harnais… Lire l'article : Tout savoir sur la protection du bricoleur Évitez de marcher directement sur la toiture. L’emploi d’une échelle de toit est très vivement recommandé et parfois exigé par les assurances pour couvrir les accidents survenus lors de l’entretien de la toiture. Cette échelle, qui répartit le poids d’une personne sur le toit, offre un support solide, et permet de ne pas briser tuiles ou ardoises. Avant de monter sur le toit, vérifiez l’état de la charpente : elle peut avoir été endommagée par les intempéries. Contrôlez la météo. Les travaux en hauteur, toujours dangereux, ne doivent jamais s’effectuer par vent fort ou par temps de pluie car celle-ci rend la surface glissante. La température et les conditions météorologiques conditionnent la sécurité, la longueur des travaux et éventuellement le temps d’action de certains produits. Prévoyez bien l’organisation du chantier. Déterminez la place des matériaux entreposés au sol et sur le toit pour minimiser les déplacements. Utilisez une ceinture de charpentier, qui permet de garder les outils à portée de main. Afin de minimiser le travail à réaliser en hauteur, préparez un plan de travail au sol où s’effectueront les opérations de sciage et de découpe. Attention à la période choisie pour effectuer les travaux à Vaulnaveys-le-Bas.


Choix des solutions pour la réparation et l'entretien d'une toiture

Pour les tuiles ou ardoises : si vous devez remplacer un élément de couverture par un autre, veillez à choisir un modèle identique tant sur la teinte, le matériau, la forme ou le système de fixation. Certains éléments sont ainsi à emboîtement, d’autres nécessitent des accessoires de fixation (vis, pointes, crochets…). Emmenez un échantillon en magasin pour choisir le modèle correspondant. Pour la ventilation de la sous-face de couverture : elle assure la bonne santé de la charpente, mais aussi des tuiles. - Les chatières : ces ouvertures particulières, seront placées en partie haute et en partie basse de la toiture. - La ventilation est plus généralement linéaire avec une entrée d’air par l’égout ventilé et une sortie d’air par le faîtage ventilé. Il est parfois nécessaire de prévoir des chatières de complément par exemple en haut lorsque le versant est limité par un arêtier, ou en bas lorsqu’il est limité par une noue. Pour les mousses : le traitement antimousse s’applique généralement au pulvérisateur. Il est choisi en fonction du matériau de la toiture et du type de végétaux à éliminer. Le pulvérisateur électrique avec canne télescopique permet nettoyer le toit à distance (du sol ou d’une échelle), sans avoir à monter dessus. Les accessoires d’étanchéité : - Bande d’étanchéité sans soudure : disponible dans plusieurs teintes pour se fondre harmonieusement à la toiture, et différents formats (elle doit adhérer de part et d’autre du solin à réaliser sur au moins 5 cm). La mise en œuvre est rapide et elle se colle à froid. - Bande de noue : la plus traditionnelle est la bande de noue en zinc. Elle sert de joint entre deux pans de toiture. - Solin à bavettes : idéal pour la jonction de la toiture avec un bâtiment attenant, il est en général en zinc et recoupable aux dimensions souhaitées. - Mortiers spéciaux pour solins : si vous pouvez préparer vous-même ce mortier bâtard, les mortiers de toiture qui permettent d’en assurer l’étanchéité existent déjà dosés. - Rive : cet accessoire protège les bois de charpente à l’extrémité du toit côté pignon. Selon les goûts et le budget, l’on peut opter pour des tuiles de rives, gauches et droites, assorties à la toiture, ou des rives en tôles. - Faîtage : placé au sommet du toit, le faîtage assure l’étanchéité entre les deux pans de la toiture. Il existe des tuiles faîtières spécialement conçues pour cette fonction, qui sont bien souvent scellées au mortier. Le closoir, collé ou cloué, peut être souple ou rigide. Il s’emploie seul ou sous les tuiles faîtières. Sur les toitures en ardoise, le faîtage est généralement en zinc. Nous sommes à votre disposition pour vos travaux de toiture à Vaulnaveys-le-Bas.


Nettoyage toiture : Les tuiles plates

Elles sont couramment dotées d’un petit talon qui permet l’accrochage sur le liteau. Dans certains cas, les tuiles peuvent être clouées voir même crochetées sur les liteaux. La tuile est maintenue en place par les deux tuiles qui la recouvrent. Soulevez ces deux tuiles à la main et maintenez-les en place à l’aide de cales. Retirez l’ensemble des morceaux. Sciez les éventuels clous qui maintiennent les éléments restants au liteau à l’aide d’une scie à métaux. Décollez enfin le talon du liteau afin de retirer le reste de tuile. Insérez en lieu et place la nouvelle tuile en veillant à bien positionner le talon derrière le liteau. Si l’ancienne tuile était maintenue par un clou ou un crochet, crochetez la nouvelle tuile sur un liteau. Les tuiles à emboîtement Ce modèle de tuile est généralement maintenu en place par les tuiles qui l’entourent. Soulevez d’une main les trois éléments qui maintiennent la pièce défectueuse pour retirer les débris. Placez la nouvelle tuile à la place en l’emboîtant bien dans les tuiles qui l’entourent. Rappel : faites appel à un professionnel à Vaulnaveys-le-Bas pour ces travaux


Nettoyage toiture : Les ardoises

Les modèles crochetés A l’aide d’une pince ou d’un marteau de couvreur, tournez le crochet qui maintient l’ardoise à 90°, puis retirez l’ensemble des morceaux. Prenez l’ardoise neuve et au besoin retaillez là à l’aide d’une pince coupante dédiée après avoir tracé la mesure à la craie. Glissez l’ardoise neuve à la place de l’ancienne en veillant à ce qu’elle soit dans le bon sens (la face cachée est plus lisse et les bords sont droits), puis tournez le crochet afin qu’il reprenne sa position initiale et maintienne la nouvelle ardoise en place. Les modèles cloués Détachez l’ardoise de ses fixations en cassant les morceaux restants (l’ardoise est très friable) puis en sciant les clous au ras du liteaux à l’aide d’une scie à métaux. Préparez une languette de zinc d’environ 3 cm de large (la longueur dépendra de votre toiture). Clouez-la au liteau au niveau de la jointure des deux ardoises anciennement recouvertes par l’ardoise brisée, ou insérez un crochet de bonne dimension. Glissez l’ardoise neuve en lieu et place de l’ancienne en veillant à ce qu’elle repose sur les liteaux et qu’elle respecte l’alignement de sa rangée. Repliez la languette de zinc. Le crochet ainsi formé maintiendra l’ardoise en position. Nous sommes à votre disposition pour vos travaux de toiture à Vaulnaveys-le-Bas.