07 63 02 05 06

Utilité de l'isolation du grenier, Deux-Sèvres 79, Missé

DEVIS GRATUIT

Image du contenu

Toit chaud ou toit froid

On entend parfois les termes « toit chaud » ou « toit froid » lorsqu’on s’intéresse aux différentes façons d’isoler un toit. Ces termes ne renvoient pas à un type d’isolant ou à un matériau en particulier, mais plutôt à l’endroit où l’isolant est installé. Pour obtenir un toit froid, on installe l’isolant sur le plancher du grenier. Celui-ci demeure donc froid pendant l’hiver puisqu’il est exposé aux conditions extérieures. Ce type d’isolation ne convient qu’aux greniers non aménagés qui demeureront ainsi. Pour une isolation de type « toit chaud », on installe l’isolant directement sur la face intérieure du toit, donc au plafond du grenier. Avec ce type d’isolation, votre grenier reste chaud pendant l’hiver puisque la chaleur du système de chauffage peut l’atteindre. Si vous envisagez d’aménager votre grenier, c’est ce type d’isolation qu’il vous faut. Autrement, il sera très difficile de le chauffer l’hiver et de le garder au frais l’été. Ce dernier type d’isolation a toutefois des répercussions sur la performance des bardeaux. En effet, un toit chaud ne permet pas la circulation d’air entre les bardeaux et l’isolant. Avec une telle configuration, les bardeaux deviennent plus chauds que sur un toit froid. Cette chaleur accrue sollicite davantage les bardeaux, qui vieilliront prématurément. De plus, un platelage chaud est plus sujet à la formation de digues de glace, de condensation et de moisissures.