07 63 02 05 06

Conseils pour les travailleurs exposés à la chaleur estivale, Ardèche 07, Marcols-les-Eaux

DEVIS GRATUIT

Image du contenu

Soyez au fait des conditions météo

La première chose à faire pour vous prémunir contre la chaleur lors de travaux de toiture est de consulter les bulletins météo. Avant d’entreprendre une journée de travail, informez-vous des prévisions afin de bien vous préparer. L’application Heat Safety conçue par l’organisme OSHA présente aux couvreurs américains toutes les données météorologiques utiles. Les couvreurs canadiens peuvent, quant à eux, utiliser l’application Météo Média qui indique la température et l’indice Humidex. Les journées sont plus exténuantes lorsque la température extérieure atteint ou dépasse la température corporelle normale, car votre corps se rafraîchit plus difficilement. Il faut aussi tenir compte du taux d’humidité, car plus celui-ci est élevé, plus votre sueur s’évapore lentement, ce qui nuit au processus de refroidissement de votre corps. Avant de vous rendre sur le chantier, il faut vous demander s’il fait trop chaud pour travailler. L’organisme américain NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health) recommande que les travaux soient reportés au-delà de certaines températures, mais la chaleur n’est pas le seul facteur pris en compte. L’organisme considère aussi, entre autres, le taux d’humidité, l’exposition au soleil, la charge de travail et le mouvement de l’air, en plus de l’âge et de la condition physique du couvreur. Par exemple, pour un couvreur de moins de 40 ans, en bonne santé, bien hydraté et travaillant à l’ombre lorsque le taux d’humidité est normal (30 %), les travaux doivent être suspendus si la température atteint 41 °C. Comme le NIOSH émet ses recommandations de base pour tous les types de métiers, le fait que les couvreurs à Marcols-les-Eaux ne travaillent pratiquement jamais à l’ombre n’est pas pris en compte. Toutefois, l’organisme indique comment ajuster les données lorsque l’environnement de travail est partiellement ou totalement ensoleillé. Il recommande d’ajouter 4 °C à ce qu’indique le mercure par temps partiellement couvert, et 7 °C par temps ensoleillé. Cela signifie que le même couvreur ayant une lourde charge de travail en plein soleil devrait reporter son quart de travail lorsque le mercure indique 33 °C ou plus.